Le Donjon Bdsm : Le Bruit & La Fureur

Les anxiolytiques et autres antidépresseurs ne semblent pas régler tous les problèmes de couples. Une méthode radicale semble cependant faire ses preuves dans le milieu libertin : la prise en charge par une dominatrice experte dans un donjon BDSM.

"L'amour est dans les oubliettes et l'ego l'a enchaîné au fin fond d'un donjon", Étienne Garganno

Matériels Nécessaires Dans Un Donjon BDSM

Les carcans : L'humiliation patibulaire

Autrefois utilisé pour humilier les voleurs et autres bandits en les exposant au regard de la foule en extase, le carcan n'existe plus que dans les musées historiques et dans les soirées BDSM. C'est par le carcan que le maître bdsm ou la maîtresse peut admirer toute la vulnérabilité de sa proie, qui ne peut alors rien faire face aux assauts sadiques de ces bourreaux du sexe.

Cages et meubles d'isolement

Quand le petit fait mal ses devoirs ou qu'il répond à sa maîtresse, il faut lui donner une réponse adaptée. Les dominatrices ont toujours dans leur donjon BDSM une petite place pour l'isolement qui permet de faire comprendre aux esclaves qu'ils ont des règles à suivre.

Pareillement, les femmes soumises par leurs maîtres sont généralement des jeunes filles au caractère frivole. Il est donc important de savoir les tenir et les domestiquer en évitant les risques de fuite et de la retrouver en saillie à quelques kilomètres de là. Un esclave sexuel humain reste une proie difficile à apprivoiser, l'isolement est un gage de réussite car il ne permet pas la dispersion dans la nature.

Colt et banc de torture BDSM,
chevalet idéal pour spanking

Concernant les fessées érotiques bien appuyées, le mieux est de se procurer un chevalet pour spanking ou un bon colt de torture. Des accessoires que l'on ne trouve que dans les meilleurs donjons bdsm de Paris où les call-girls femdom sont consciencieuses du mal-être de leurs larbins.

La croix de Saint André
pour séance fetish et tortures

La croix de Saint André est la croix en X que vous trouvez dans les meilleurs clubs libertins et dans les scènes BDSM classiques. Son succès tient du fait que dans la Bible, l'apôtre André avait subi le supplice de Néron sur ce type de croix. Depuis, elle est associée aux châtiments et à la souffrance. Sa qualité de prise est idéale pour les enchaînements. En effet, la forme de la croix épouse naturellement les 4 membres extérieures de l'espèce humaine. Les jambes et les bras sont ainsi totalement recouverts par ce type de croix.

Les barres et panneaux d'immobilisation

Pour les libertins adeptes des immobilisations mais ayant un peu peur des vertiges provoqués par le shibari, il est possible de demander à sa maîtresse dominatrice de vous procurer des barres et autres panneaux d'immobilisation. L'idéal pour coincer sa soumise ou son soumis dans une cave de donjon.

La plate-forme de trampling

Les hommes masochistes sont souvent friands du trampling, une pratique sexuelle consistant à piétiner son partenaire plus ou moins violemment, avec ou sans talons. Les femmes dominatrices aiment se montrer belles et s'exhiber sous les yeux compatissants du soumis se faisant rouer de coups par les pointes aiguisées de ces jeunes femmes au physique de rêve.

WC scato : Les toilettes pour scatophiles

Plus rares, les "dungeon bdsm" dotés de toilettes sèches éco-responsables d'un genre particulier. Il s'agit de toilettes où les soumis sont priés de rattraper les excréments afin de ne pas se laisser disperser les odeurs. Ces jeunes masochistes à la motivation inébranlable, de la race des Saiyans, sont souvent adeptes du golden shower et des légendaires soupeurs. Enfin, ils savent se montrer très perfectionnistes lorsqu'il s'agit de laver le matériel de leur dominatrice via un anulingus au parfum unique.

Si tous les donjons BDSM tenus par des dominatrices n'ont pas ce type de toilette, c'est que ce type d'esclave sexuel reste relativement mineur sur la scène de l'escorting de luxe parisien.

Trépieds et équipement de suspension

Toujours pour des pratiques du type shibari ou bondage, les maîtres BDSM se doivent d'avoir un trépied permettant de surprendre leurs soumises égoïstes et mal élevées ayant eu des remarques déplacées. Il faut un trépied capable de soutenir de lourdes charges et mesurant minimum 2,20 mètres pour pouvoir apprécier toutes les délicatesses érotiques de la suspension sexuelle. Un luxe de la domination sexuelle.

Trônes et chaires de dévotion

Pour les money slaves et les nombreux fétichistes de pied qui peuplent le libertinage parisien, il est essentiel d'avoir une chaire de dévotion, c'est-à-dire un trône. Cela permet à la princesse dominatrice de montrer toute sa puissance et de crédibiliser ses velléités politiques concernant l'instauration d'une gynarchie. Tous les esclaves de race inférieure, ces parias du culs, ces insignifiants, pourront alors venir pleurnicher au pied de leur reine en attendant la prochaine série de punitions injustifiées.

Les lits de torture

Le lit de torture BDSM que l'on trouve dans les vrais donjons peut prendre différentes formes selon les spécialités des escortes dominatrices propriétaires.

Le lit/divan pour séance de psychanalyse

Certaines maîtresses apprécient particulièrement les petites séances de psychanalyse bien saignante ou le sous-homme va pouvoir parler de ses déboires de vie sous les insultes et les admonestations de leur psychologue du jour. Une psychologue dominatrice sachant leur faire la morale et les mettre face à leur petitesse d'homme minable, et totalement instable, mais digne de rester prisonnier dans sa paume de domina cruelle et hystérique.

Le lit gynécologique

Que ce soit dans le cadre d'une séance de féminisation forcée ou pour un simple lavage anal avec les plus gros godes d'Île-de-France, certains soumis ont réclamé auprès de leur dominatrice un lit gynécologique permettant de garder et d'immobiliser les jambes en position écartée. De quoi permettre des fouilles intensives et des lavages profonds.

Le lit-cage

Pour les dominatrices ayant des cheptels d'esclaves sous leurs responsabilités et pour éviter qu'ils se chamaillent entre eux, elles sont parfois amenées à faire des commandes de lits-cages afin d'enfermer le soumis, par plaisir ou bien le temps qu'il se repose entre deux séances d'humiliation extrême dans le donjon.

Les divers accessoires du donjon de luxe

Si vous sollicitez une escort dominatrice Paris sur lovesita, vous devriez tomber sur de vraies expertes castratrices armées jusqu'aux dents. On y trouve des crochets, des cordes mais aussi des plastiques (bags) pour les adeptes de la momification. Un bon moyen pour en finir à petit feu sous les yeux fiers et sans compassion de votre marâtre infâme. Une femdom a également dans sa mallette des paddles, des martinets, des fouets pour les séances de whipping, des cravaches et des cagoules pour accroître votre sentiment de dépersonnalisation.

Matériels électriques

Certaines escortes girls dominas ont également prévu leur petit stand de torture à l'électricité. Le donjon a le don d'étouffer les cris de souffrance et reste donc un endroit idéal pour les séances d'électrostimulation érotique.

Masque à gaz

Pour les soumis ayant une conception animiste du monde voulant ressembler à un insecte à torturer, l'idéal est de trouver une dominatrice ayant un donjon doté d'une collection de masques à gaz. Ce fétichisme particulier est apparu suite à la Seconde Guerre mondiale, où une nouvelle armée de masochiste ont voulu rejouer le fantasme de la mère ogresse. Souvent associé au fantasme animal et accompagné d'une tenue en cuir du type rubber, ce qui permet d'intensifier le bruit des suffocations au fil des orgasmes exquis. Godé, menotté et fait comme un rat à la recherche d'une solution de sortie extatique.

Dungeon Sex, La Nouvelle Tendance "Kink" Du Sexe Moderne


Le sexe avec une dominatrice dans un donjon est donc un conpromis idéal pour les pratiques masochistes extrêmes. L'environnement, le matériel et la température ambiante imposée par la pierre donne au donjon Bdsm une étape incontournable du voyage initiatique recherché par les fiottes les plus transgressifs et motivés. Rappelons que toutes ces pratiques sont généralement des déclinaisons du complexe de castration, du "manque" de pénis de la femme. Une composante inavouable d'un organe manquant que le masochiste cherche à combler selon ses moyens. Cependant, concernant le masque à gaz, la momification ou encore les fantasmes d'électrocution, le mystère reste entier et bien gardé au cœur des donjons bdsm et de l'oreille confidente d'une femme dominatrice cruelle et sans compassion aucune. Votre narrateur suppose donc que ces masques à gaz, présents dans les donjons, sont les meilleurs moyens de se cacher dans un imaginaire sacré tout en évitant de respirer l'air profane de pensées conformistes, amatrices de levrette et de crédit sur 20 ans. La consécration blasphématoire d'une esthétique nouvelle, la tentative de retrouver un corps à la fois fantasmé et rejeté. Une tentative de liberté qui peut vite être avortée si votre dominatrice décide de vous intoxiquer avec du poppers le temps de la séance. Le donjon se présente donc comme le meilleur endroit pour rejoindre de nouveaux espaces et de nouveau univers de jouissance masochiste.

"Tout le monde a des droits, un homme enfermé dans un donjon a des droits. Ce qu'il n'a pas, c'est le pouvoir.." Justin Torres


J'ai compris ! Je me précipite donc sur...


Les Annonces De Dominatrice Parisiennes !