Domination Sexuelle

Tout ce que vous devez savoir sur le BDSM

Le BDSM est un acronyme pour bondage, domination, sadisme et masochisme, un domaine qui inclut une variété de pratiques sexuelles. Ces pratiques vont de la servitude légère des fessées érotiques au bondage et suspension arrivant jusqu’à l'électrostimulation. Aujourd'hui, le BDSM est considéré comme le fétichisme d’une grande communauté de personnes qui adorent exercer ce genre de domination sexuelle à travers des pratiques telles que le travestisme, le cuir, le latex ou les fétiches en caoutchouc, les transformations corporelles, le Golden shower (le fait d’uriner sur son partenaire), les jeux de cire, l'électrostimulation érotique, la suspension, les jeux de rôle, la fessée, etc.

L'intégration dans la communauté BDSM dépend généralement de l’identité qu’on se donne. L'intérêt pour le BDSM peut aller d'une expérience ponctuelle à un véritable style de vie. Il est important de noter que le BDSM n'implique pas toujours un sexe pénétratif ou un orgasme. Les membres de la communauté BDSM pratiquent le BDSM pour diverses raisons, dont la domination et le plaisir qu’elle procure.

Bondage et domination (BD)

Le Bondage, la discipline, la domination et la soumission sont tous inclus dans la partie BD du BDSM. Le Bondage et la discipline sont des comportements sexuels étroitement liés au SM. Ils consistent à restreindre physiquement une personne avec des dispositifs ou à la dominer psychologiquement avec des commandements sexuels. Le bondage et la discipline diffèrent du SM en ce sens qu'ils peuvent souvent ne pas impliquer de douleur physique, mais seulement une contrainte physique.

Indépendamment de l'orientation sexuelle, la majorité des hommes et des femmes impliqués dans la servitude et la discipline préfèrent jouer le rôle de la personne soumise. Certaines personnes considèrent qu'il est plus «facile» de jouer ce rôle et beaucoup apprécient l'idée que quelqu'un d'autre ait le contrôle de leur corps et aiment le fait de s'abandonner à autre personne. Cependant, il y a beaucoup d'individus qui ressentent une grande satisfaction à être celui qui est au pouvoir. Ceux qui prennent ce rôle sont appelés "maitre(esse)s".

D’un autre côté, bon nombre de femmes aiment jouer le rôle de dominatrice, de maitresse. Elle peut dominer son partenaire masculin ou d’autres femmes soumises. Cette relation peut être mise en scène, par exemple, dans une salle de classe, entre enseignant et élève. La domination et la soumission n'impliquent généralement pas de violence réelle et les scénarios sexuels sont souvent soigneusement planifiés à l'avance. D’ailleurs, dans la plupart des cas, la domination est consentie et ne dépasse jamais les limites du supportable ou de la sécurité corporelle.

Sadomasochisme (SM)

Les sadiques sexuels sont des personnes qui deviennent sexuellement excitées en infligeant de la souffrance ou de l'humiliation à une autre personne. L’inverse du sadisme est le masochisme, une pratique consistant à avoir du plaisir sexuel en étant frappé, humilié, ligoté ou torturé. Les sadiques et les masochistes peuvent pratiquer des activités que leur Société juge pénibles mais qui sont, pour eux, agréables et excitantes. Ces activités se basent sur l'humiliation, la servitude, la fessée, la flagellation, les morsures et les jeux de rôle. Généralement, les individus choisissent des activités qu'ils trouvent agréables et créent des scénarios pour animer leurs parties. Les participants au SM peuvent se fixer des «mots clés» qu’ils utilisent comme signaux pour ralentir, diminuer ou cesser complètement une action. Ces termes maintiennent un climat de sécurité dans ces jeux souvent violents.
A lire aussi : BDSM soumission servitude obéissance

Le plaisir du SM provient d’un stimulus atypique (parfois extrême) qui crée une excitation sexuelle. Ce stimulus résulte d’un acte (fessée, humiliation, masturbation forcée, pratiques sexuelles, etc.) plus ou moins douloureux et prolongé dans le temps.

La majorité des personnes qui se livrent au SM sont hétérosexuelles, bien que les personnes de toute orientation sexuelle puissent être intéressées par le BDSM. Les hommes sont plus susceptibles de s'intéresser au SM que les femmes, et ce depuis leur enfance, tandis que les femmes sont plus susceptibles d'y avoir été initiées plus tard dans leur vie par un partenaire ou une amie, ou l'ont découvert sur internet.

Il existe de nombreuses théories tentant de cerner les causes du sadisme et du masochisme. Par exemple, le pénis d'un jeune garçon peut frotter contre la jambe de ses parents tout en recevant une fessée et devient sexuellement excité, apprenant à associer la douleur au plaisir sexuel. Une autre théorie stipule que ce comportement est une tentative d'échapper à la conscience de soi, de la même manière que les drogues sont utilisées pour échapper à la réalité. Les masochistes l'utilisent comme un moyen d'oublier le «monde réel» et de se concentrer uniquement sur l'expérience douloureuse à portée de main, la rendant ainsi agréable et excitante.

Conseils pour les débutants en BDSM

Pour bien débuter en BDSM, assurez-vous qu'il y ait une bonne communication entre vous et votre partenaire et que vous vous sentez à l'aise avec ce que vous faites.

Étape 1 : Maitrisez vos envies. Cherchez-vous vraiment à dominer? Ou êtes-vous en train de jouer un rôle pour initier quelqu'un pour qu’il ou elle vous domine par la suite ? Cela peut souvent être vu dans des scénarios où les partenaires sont « versatiles ». Cerner ce que vous voulez vraiment avant de vous lancer.

Étape 2 : Discutez avec votre partenaire sexuel de ce qui vous intéresse et de vos fantasmes. Soyez ouvert(e), honnête et précis(e) sur ce que vous espérez tirer de votre expérience sexuelle.

Étape 3 : Explorez différentes manières de réaliser vos fantasmes. Parlez de différents actes sexuels que vous souhaitez essayer.

Étape 4 : Définissez vos limites. Assurez-vous de discuter avec votre partenaire de vos limites et d'écouter les siennes.

Étape 5 : Allez-y lentement. Avant de commencer, décidez d'une ou deux nouvelles choses que vous allez essayer pendant votre partie BDSM. Augmentez lentement l'intensité au fil du temps pour être plus en confiance et prendre un réel plaisir à le faire.

Étape 6 : Après chaque partie, discutez avec votre partenaire. Décrivez ce que vous avez aimé et ce que vous n’avez pas aimé, ce que vous voulez faire de plus, et demandez à votre partenaire de partager ses sentiments avec vous.

Étape 7 : Explorez! Continuez à essayer de nouvelles choses avec votre partenaire à mesure que vous vous familiariserez avec la pratique. Regardez autour de vous pour trouver de l'inspiration. Forums de discussion BDSM en ligne, sites Web, vidéos porno ou clubs échangistes, le contact avec d'autres personnes intéressées par le BDSM peut être un excellent moyen d'en apprendre davantage.

Article proposé par Maitresse Clarisse, dominatrice à Nice, spécialisée dans la domination Soft et Hard.