La sodomie pratique sexuelle qui vise à pénétrer l'anus de son ou de sa partenaire

La sodomie: terme prenant son origine dans la Bible. C'est la ville de Sodome qui est en relation très étroite avec la racine étymologique de ce mot.

L'action de "sodomiser" vise à pénétrer l'anus de son ou de sa partenaire et ce, au moyen d'un pénis ou encore d'un sex toy, la sodomie a pris racine au coeur des ébats sexuels depuis très longtemps déjà. Ainsi, il va être ici-même et en premier lieu présenter le rapport étymologique de cette pratique sexuelle.

D'où vient la sodomie ?

Terme prenant son origine dans la Bible, c'est la ville de Sodome qui est en relation très étroite avec la racine étymologique de ce mot. Selon le texte sacré, la ville répondant au nom de Sodome fut intégralement mise en poussière suite à un acte, à un péché commis par l'ensemble de sa population et il est le suivant: les habitants de Sodome auraient essayé d'abuser sexuellement des anges de Dieu qui avaient trouvé refuge chez le neveu d'Abraham..

Aussi, il est à savoir qu'au sein de ce passage de la Bible, la sodomie n'est pas définie exactement comme il est possible de l'entendre au 21ème siècle. Pour de plus amples informations, il faudrait donc être amené à se pencher bien plus concrètement sur le sujet.

Historiquement parlant, la sodomie a tout d'abord été perçue comme une transmission du "savoir", c'est-à-dire une transmission entre un maître et celui qui était son élève. Cette pratique sexuelle était alors d'actualité dans la Grèce antique ainsi que dans la Rome antique et l'élève était un travesti passif alors que le maître, quant à lui, était un dominant actif, un "sachant".

En ce qui se réfère à l'époque du Moyen Âge, la sodomie enveloppait l'ensemble des pratiques sexuelles qui n'avaient pas pour but la "reproduction". Un amalgame était alors réalisé puisqu'étaient mélangés des termes tels que "fellation", "cunnilingus", "masturbation".. A savoir également que l'intégralité de ses pratiques sexuelles était condamnée par l'état religieux, la sodomie se voyant être jugée comme le "délit de l'épine du dos".

La sodomie aujourd'hui, la base d'un rapport sexuel

En ce 21ème siècle, il existe toujours une grande différenciation de pensées et de lois selon les pays du monde, la "sodo" pouvant ainsi être perçu comme un rapport sexuel banal ou, à l'inverse, pouvant être prohibée..

À l'inverse du vagin et de la vulve, le rectum et l'anus ne sont pas naturellement disposés à l'exercice du rapport sexuel et ce, en raison d'une lubrification naturelle inexistante. Or, l'anus est une zone du corps humain qui peut être amené à donner une sensation de plaisir très intense et une excitation sans précédent à la personne se voyant être stimulée. Autrement dit, l'anus est une zone réellement érogène. Le plaisir que peut apporter la pratique de la sodomie ou de l'"enculage" est donc surtout démultiplié lorsqu'il s'agit bien évidemment du partenaire dit passif.

Le lubrifiant anal pour un confort optimal

En ce sens, le fait de réaliser des allers-retours peut conduire la femme jusqu'à l'orgasme tandis que chez l'homme, ce serait plutôt la stimulation de la prostate qui le ferait monter au septième ciel. Pour des raisons de commodité, une préalable lubrification anale est conseillée afin d'éviter tout risque de lésion voire toute sensation désagréable lors du début de la pénétration. Cette lubrification peut être réalisée par le biais de plusieurs moyens comme la salive, un lubrifiant dit artificiel ou encore et tout simplement un préservatif lubrifié. Bien évidemment, cette troisième option est la plus conseillée des trois et ce, pour éviter également tout risque lié aux diverses maladies sexuelles existantes. La vaseline est également un produit qui peut être utilisé en vue d'une lubrification, même s'il reste toutefois préférable d'utiliser des lubrifiants naturels, c'est-à-dire à base d'eau ou encore de silicone.

De nouveau, pour simple information et puisqu'il est ici question d'avoir évoqué le sujet des lubrifiants au sein de la sodo, une pénétration "à sec" n'est autre chose qu'une pénétration qui se veut être réalisée sans aucune lubrification préalable. Aussi et toujours à titre indicatif, certaines personnes, pour la plupart des adeptes de "l'enculage", aiment à pratiquer un lavement anal avant toute pénétration anale et ce, en vue de dissiper toutes les matières fécales qui auraient la fâcheuse manie à pouvoir irriter le gros intestin et plus spécifiquement le côlon. Si la pénétration anale peut être relativement douloureuse pour un très grand nombre de personnes, c'est pour une seule et unique raison et celle-ci se nomme le "sphincter".

Le sphincter, qu'est-ce que c'est ?

Le sphincter est, lorsqu'il est question de traiter le sujet de la sodomie et donc en conséquence de l'anus, un muscle de l'anus qui permet de réguler tant l'ouverture que la fermeture de l'anus lui-même et ce, lors d'une défécation. En ce sens, toute personne qui ne dispose pas du contrôle de son sphincter est susceptible d'éprouver une gêne voire une douleur avant toute pénétration anale si celle-ci n'est pas sujette à une préparation. C'est ainsi que bon nombre d'individus pratiquant le sexe anal réalisent des exercices qui permettent un assouplissement de la zone anale en vue de dilater au mieux ledit sphincter. Un exercice quotidien est donc bien évidemment recommandé pour les personnes qui sont amenées à pratiquer la pénétration anale régulièrement. Le poppers est éaglement une bonne alternative pour assouplir la zone concernée.

La sodomie et son succès en 2017 dans le monde de l'escorting parisien


Autre point à présent, la côte de popularité de la sodomie en France et surtout à Paris. Afin de globaliser la chose, il est tout bonnement à savoir que le sexe anal est entrée dans les moeurs en ce 21ème siècle et qu'une grande quantité de personnes, du moins celles interrogées à ce sujet en 2007, auraient déjà pratiqué une fois la pénétration anale, c'est-à-dire environ 40% des femmes pour 50% des hommes. La plupart des call-girls parisiennes n'hésitant pas à souligner le fait qu'elle pratiquent la sodomie ou l'anale par des termes spécifiques : A-level, A+, Greek Welcome, etc...

Aussi, il existe un univers où la pratique de la sodomie est monnaie courante, univers qui se voit être présenté au travers d'un acronyme. Lequel ? Le BDSM. En effet, dans le milieu du bondage, de la discipline, de la domination, de la soumission et du sadomasochisme, il n'est pas rare qu'un homme ou une femme se voit être pénétré, et plus particulièrement analement parlant, par un dominateur ou une dominatrice.

De plus, c'est au moyen de plusieurs procédés que les sodomies peuvent être réalisées. Par exemple, s'il s'agit d'une dominatrice qui ne soit pas transsexuelle, cette dernière peut être amenée à utiliser un gode-ceinture ou un strapon, si toutefois il n'est pas question de réaliser un fist-fucking..

Escort gode ceinture et femdom strapon à Paris

Les variantes sont tellement nombreuses qu'il est donc souhaitable de laisser libre cours à l'imagination de tout un chacun. Eh oui, que ce soit pour enculer une escort girl mais aussi pour se faire enculer par une dominatrice paris. Il est de plus en plus de libertins masochistes qui cherchent une escort gode ceinture ou "enculeuse" sur Paris. Cela leur permet de se sentir femme le temps d'un jeu de rôles et pour le plaisir de tout un chacun.