Fist-fucking une pratique qui se développe principalement dans le milieu homosexuel

Dans le milieu artistique, le fist-fucking connaît une certaine popularité dans le sens où il est sacré, pour ne pas dire tabou. Le besoin de franchir "l'interdit" peut-être..

Alfred Kinsey est aujourd'hui immortel pour avoir répertorié l'ensemble des pratiques sexuelles humaines. Cependant, il lui fut reproché de ne pas référencer le fist-fucking dans ses éminents rapports. Pourtant, l'érotisme brachio-vaginal ou brachio-proctique, permettant la stimulation de la prostate, se développe significativement au coeur des années soixante. En effet, des organisations à but non lucratif, regroupant des milliers de personnes, revendiquent le droit à s'insérer des poings dans le rectum.

Il est important d'inscrire l'émergence de cet endurcissement anal dans une période de libéralisation des moeurs propres aux années soixante. Ceux qui ne pratiquent pas le fisting sont à Woodstock ou se masturbent sur des discours de Nixon, c'est dire le degré de liberté pratiqué à cette époque. Concrètement, le fist-fucking se développe principalement dans le milieu des rencontres homosexuelles. Aussi, les adeptes de cette pratique sexuelle sont autant des femmes que des hommes, même si les hétérosexuels s'y adonnent également. Bref, la religion de tous.. Néanmoins, malgré l'engouement qu'íl suscite, il ne faut pas omettre les dangers d'une pratique si inopinée et autodidacte. Les niveaux de chacun étant disparates, il est coutume de voir certains désaccords au coeur de l'action. La phrase du principal protagoniste d'un reportage français sur ce sujet interpelle quand elle se mélange à un certain dilettantisme philosophique. À découvrir par soi-même, tout comme d'ailleurs les perversions sexuelles ou fantaisies non normatives.

Médicalement parlant, une activité intrusive de type fisting provoque des inflammations voire des infections qui peuvent donner des situations parfois dramatiques.

De surcroît, il est constaté que les habitués de cette pratique sexuelle ne se ruent pas aux urgences pour évoquer leurs problèmes de ce type. Ainsi, plutôt que de se faire dévisager par le voisin qui passait malencontreusement à l'hôpital pour une simple périostite, il est plus judicieux de prendre quelques précautions. Dans le milieu libertin, il est constaté une meilleure "formation", la préparation des sphincters étant réalisée, le vagin étant antérieuement dilaté. Ainsi, ces diverses précautions permettent de contourner les risques d'irritation. De la même manière, des dispositifs propres aux coquins libertins permettent d'apprivoiser plus érotiquement les différents organes sexuels concernés. Aussi, divers accessoires développent la science du baiser avec le poing avec une certaine imagination. Les sex shops proposent par exemple des lubrifiants adaptés à l'insertion vaginale ainsi que des gants qui ne manque pas de mettre en éveil le phallus des amateurs de latex. Au coeur des ébats sexuels, sextoys, masturbateurs, godemichets, vibromasseurs s'avèrent souvent faire bon ménage. Chimiquement, des poppers sont également employés pour leurs fonctions vasodilatatrices et euphorisantes qui permettent de repousser les "limites" de cette pratique érotique. Une désinhibition qui peut parfois s'avérer malheureuse..

Dans le milieu artistique, le fisting connaît une certaine popularité dans le sens où il est sacré, pour ne pas dire tabou. Le besoin de franchir "l'interdit" peut-être.. Il se pose ainsi comme une pratique progressiste, telle la sodomie chez les grecs. Certains artistes contemporains traitent le sujet de manière lyrique. En effet, cette plongée charnelle, cette caresse intérieure, est redondante dans les écrits des explorateurs sexuels de tout temps..