Est-ce que les robots vont remplacer les filles ?

Trouver une femme qui pourrait satisfaire tous nos fantasmes est rare, très rare...

Est-ce que les robots vont remplacer les filles ?

Trouver une femme qui pourrait satisfaire tous nos fantasmes est rare, très rare. Certains hommes, qui n’ont pas de compagnes soumises, ou qui sont des célibataires confirmés, sont de plus en plus nombreux à chercher des alternatives pour assouvir leurs besoins sexuels. La difficulté de trouver un partenaire ou de plusieurs partenaires qui seront réceptifs à vos désirs est un véritable frein à l’épanouissement sexuel. Si une grande majorité continue à faire appel aux services de prostituées très ouvertes d’esprit, d’autres préfèrent se tourner vers des robots sexuels. Ceux que l’on appelle aujourd’hui les digisexuels sont plus nombreux qu’on ne le pense. La croissance de cette communauté aux besoins bien particuliers a incité plus d’une société à développer des modèles plus élaborés de poupées sexuelles.


Depuis quelques années, le phénomène s’est donc développé. Le succès des premiers prototypes n’est pas seulement dû aux promesses qu’ils offrent. Il est aussi assuré par un nombre d’acheteurs potentiels, largement en hausse. La popularité de ces « robots qui font du bien » a fait naître une question qui tend à devenir légitime : est-ce que ces machines surévaluées vont totalement remplacer les filles ? Grâce aux nouvelles technologies, et notamment à internet, le monde entier a pu découvrir le potentiel de ces jouets d’un nouveau genre. Si des films et des séries ont déjà commencé à prédire leur rôle dans les années à venir, la limite entre la fiction et la réalité tend à s’amincir. Pour vivre un moment agréable, vous n’aurez donc plus besoin de dépenser de quelqu’un, ou de vous contenter d’un jouet aux capacités limitées.

Qu’est-ce que le robot sexuel ?

C’est un peu la poupée gonflable nouvelle génération. Le robot sexuel reprend ce concept de base, et l’actualise grâce aux nouvelles technologies. Le robot s’offre une structure qui s’inspire du corps féminin. Mieux encore : il le rend réaliste en peaufinant les détails pour ressembler à « de vraies femmes ». La conception de ces machines est assez étonnante, et les internautes ont pu se rendre compte qu’elles arboraient tous les atouts que l’on peut rechercher chez une partenaire sexuelle.

Mais ces poupées ne se basent pas sur le physique des femmes lambda pour se faire remarquer. Elles arborent les traits, les courbes et les atouts de ces femmes qui nous font toutes fantasmer. Et ce n’est pas seulement leur mince silhouette qui attirent : des poitrines fermes et opulentes, une taille fine, des hanches et des fesses à damner un saint, des jambes longues, fines et galbées… tous les détails sont mis en avant pour que les modèles se rapprochent de l’idéal féminin.

Ce ne sont pas les seuls éléments qui vont vous donner envie de dire oui aux robots sexuels. Les premiers prototypes qui ont été présentés au public ont des chevelures sublimes, des mains soignées, et un maquillage digne de professionnels. Des détails qui ajoutent du piquant, et qui ne sont pas seulement là pour faire joli. Pour les fabricants, ce sont aussi des points forts qui vont booster la confiance en soi de leurs utilisateurs.

Que promet le robot sexuel ?

On peut le crier haut et fort : le robot sexuel est avant tout un objet qui a pour vocation de satisfaire sexuellement, purement et simplement. Leur rôle est de vous emmener au septième ciel, en faisant tout ce que vous souhaitez qu’il fasse. C’est le genre de partenaire sexuel que vous pouvez assouvir sans restriction. Pour les experts qui les ont mis au point, ces robots sexuels auraient tout ce qu’il faut pour vous faire tourner la tête.

Certains n’hésitent pas à affirmer que le sexe avec ces machines est nettement mieux que celles que vous pourriez avoir avec un autre être humain. Tout simplement parce que les robots sont faits pour donner un plaisir intense, qui ne fera que s’améliorer au cours de l’acte. En plus de cette intensité, les sexbots offriraient aussi de rendre cette activité ludique.

Leurs utilisateurs ne subiront donc plus les pressions. Les robots sont toujours disponibles, ne vous diront jamais non. Leurs plus gros avantages : ils sont articulés, leur structure peut être chauffée, ils sont dotés de capteurs sensoriels… et d’une intelligence artificielle. En utilisant un robot sexuel, vous allez donc avoir droit à des parties de sexe interactives, durant lesquelles vous pourrez autant essayer de nouvelles positions, que de nouvelles pratiques sexuelles.

Ces poupées 3.0 peuvent aussi simuler des sentiments, ou avoir des réactions qui seront déclenchées en fonction des situations ou des stimulations. Les prouesses technologiques sont multipliées pour que le plaisir des utilisateurs atteigne son paroxysme.

Peuvent-ils totalement remplacer les filles ?

On sait à présent que les robots sexuels devraient bientôt envahir le marché… et que quasiment tout le monde pourrait en avoir un chez lui. Pour certains chercheurs, ces modèles pourraient bien remplacer les prostituées. Il faudra cependant attendre encore 30 ans avant que les travailleuses du sexe soient détrônées par des machines.

S’ils peuvent donc être perçus comme des menaces pour celles qui vivent de leurs charmes, ils pourront surtout servir dans des cadres thérapeutiques. On parle aujourd’hui de les utiliser pour traiter certains types troubles ou de dysfonctionnements sexuels. Pour beaucoup, ce serait donc une solution rêvée pour palier aux troubles de l’érection, aux traumatismes, mais également servir de rempart à la pédophilie.

Les personnes qui doivent combattre des impulsions sexuelles fortes comme l’addiction pourraient également s’en servir pour « projeter » leurs fantasmes, sans porter atteinte à autrui. Il y a quelques mois, des spéculateurs se sont amusés à dire que les sexbots vont entièrement remplacer les femmes dans les 40 années à venir.

Les unions entres humains et robots pourraient donc bien devenir possibles… mais restent encore très peu probables. Pour l’instant, ces poupées d’un nouveau genre n’ont pas encore tous les avantages pour remplacer les filles, même s’il n’y a qu’un pas entre leur soumission et leur accession à un nouveau statut. L’estimation repose uniquement sur l’hypothétique vulgarisation de ces appareils.