La call-girl black ebony : le nouvel eldorado de l'escorting parisien

Les études sont claires : Les Français aiment les Françaises mais les Franciliens semblent avoir une appétence irrégulière pour les "escort girl Black" de Paris. Tentative d'explications.

Depuis quelques années, une tendance se confirme en Île de France, c'est l'augmentation croissante du succès de l'escort ebony, sur le point de détrôner l'indéboulonnable beurette dans la région. Un tremblement de terre qui pourrait rebattre les cartes de l'escorting dans la capitale. Vous pouvez d'ores et déjè consulter les annonces d'escort girl blacks à Paris avant de commencer la lecture de cet article. Avant d'aborder la question du phénomène ebony, petit tour de France des tendances sexuelles.

Tendance générale en hexagone : l'escort Française traditionnelle reste intouchable en province

En France et notamment en province, les hommes se tournent vers des figures "rassurantes" quand ils ont recours à l'escorting. En tout cas, c'est ce que nous déduisons à la vue des tendances et d'études faites par les grandes filiales du charme. Ils recherchent donc des accompagnatrices Françaises de préférence, matures de préférence...

Le besoin de parler et d'être compris

En effet, il semble que les Français, surtout les provinciaux, affectionnent tout particulièrement le fait de pouvoir parler avec leur call-girl. D'ailleurs, on sait bien qu'une accompagnatrice de charme de luxe est réputée pour son "care" (elle prend soin de son compagnon) et sa capacité à rassurer son courtisan durant le "social time" de manière plus habile qu'une masseuse traditionnelle.

Autre point, le fait de ne pas parler la même langue est anxiogène pour de nombreux hommes. Le sexe n'est pas forcément quelque chose qui coule de source pour de nombreuses personnes. Ainsi, tout le monde ne peut se contenter uniquement du plaisir charnel, aussi intense qu'il soit.

En étant dans le même univers linguistique, on peut se comprendre, se conseiller, s'épauler, s'insulter. C'est ainsi plus simple de mettre en exergue des jeux sexuels, d'établir des souhaits, des craintes et aussi pour l'établissement d'un contrat dans le cadre de sexualité type BDSM. C'est par le langage que la sexualité devient culturelle et cérébrale.

Un besoin d'être rassuré qui se confirme

D'après les recherches effectuées, l'homme Français apprécie les figures rassurantes s'il doit solliciter une escort girl et il associe la sécurité à un âge mûre. C'est comme cela que l'on arrive à une augmentation significatives des recherches portant sur les escortes matures de préférence nymphomanes.

Difficile de faire l'analyse de cette tendance, on peut cependant subodorer que le fait de rechercher des escortes cougars Françaises est une recherche œdipienne de la mère. Ce désir mal refoulé vient donc se concrétiser dans l'escorting.

Enfin, le succès de l'aspect "chienne" et "salope" de l'escort mature telle qu'elle est le plus désirée réside certainement dans le fait qu'elle donne le leurre de la relation incestuelle avec la mère.

"Toutes les femmes sont des putes sauf ma mère", Victor Hugo

Ainsi, en "salissant" de manière exquise une relation avec une cougar par des jeux coquins ou du "parler sale", on rend cette relation sexuelle plus normale et finalement moins perverse que son origine initiale : vouloir reprendre le contrôle sur les parties génitales de sa mère de manière à peine contournée pour réengager symboliquement la compétition face à l'autorité du père.

Une tendance marginale en Alsace : à l'Est du nouveau

Parmi les recherches classiques comprenant donc les escortes Françaises, de préférence matures, on constate que les hommes préfèrent les demoiselles adeptes du sexe anal et ayant des poitrines protubérantes. Une évidence en somme, bien qu'il doit certainement exister une poignée d'épicuriens en recherche de jeunes skinny girls en proie à l'anorexie, hystériques, capricieuses, romantiques et anti-sodo. Un véritable mystère pour nous autres, les théoriciens de l'escorting classique.

La surprise nous vient de l'Alsace, puisque c'est le bondage et les escortes dominatrices qui ont la cote dans l'Est. Une vraie surprise qui dépareille de la tendance nationale.

Cette appétence pour le Bdsm des Alsaciens peut trouver sa source dans deux théories, pas incompatibles :

  • Ses racines Germaniques : les Allemands étant les champions du monde du ballbusting et certainement la référence du bondage et de la domination féminine, on peut supposer que les accointances langagières de l'Alsacien facilitent ce rapprochement. En effet, la langue est une manière d'envisager le monde et de le percevoir.
  • Une culpabilité crasse suite aux successives périodes historiques d'intelligence avec l'ennemi. Entre 1971 et 1914, puis entre 1940 et 1945, l'Alsace était Allemande : de quoi bien culpabiliser et ressentir l'envie de se faire tondre ou du moins de se faire bien punir par une maîtresse très sévère et un tantinet vicieuse. D'ailleurs, de nombreuse dominas sévissent dans cette région : c'est le cas de Sophie, la dominatrice féline.

Cependant, il semblerait que la causalité de l'appétence des Alsaciens pour les escort girls dominatrices et pour le bondage en général puise sa source dans l'approche langagière de la sexualité. L'allemand étant une langue nette, aiguisée, autoritaire et pouvant facilement avoir une impact castrateur au plus jeune âge, il semble plus raisonnable de se tourner vers cette explication.

L'escort black Ebony : le surprenant pêché mignon du Francilien libertin

Cependant, la nouvelle tendance en ce qui concerne les escortes à Paris, c'est le succès exponentiel de l'ebony. Ebony signifie "ébène" dans la langue de Shakespeare et cela désigne les femmes blacks, de couleurs, les "noires" pour parler plus simplement.

Aspect organique de l'escort noire

Une escorte girl black désigne une femme comportant un épiderme avec un fort taux de mélanine. D'un point de vue évolutionniste, la mélanine vise à lutter contre les UV dans les régions du globe fortement ensoleillées. Cela donne l'aspect d'une peau foncée, allant du métissage à sa forme brune absolue.

Les raisons du succès

Ce succès des escortes blacks en Île de France est une exception hexagonale. Reste à savoir pourquoi ce succès. Voici quelques hypothèses de travail.

Nostalgie inconsciente de l'époque coloniale

Eh oui, difficile de le nier, les fantasmes puisent évidemment leurs sources dans les plus bas instincts, comme nous l'avions déjà souligné sur la taille du sexe et ses représentations. En vase communicant, la femme blanche voit le noir comme cet étalon désirable tout comme l'homme blanc voit la femme noire comme un être primitif et pénétrable à souhait. Une attitude discriminatoire non fondée, certainement involontaire, que l'on constate encore aujourd'hui.

La femme black est encore perçu par certains subconscients comme une esclave femelle, l'élixir de la docilité, cette panthère encagée qui ne demande qu'à être domestiquée par son nouveau maître. Elle serait à la soumission sexuelle ce que l'électromagnétisme est à l'univers : une constante...

À ce stade, il est intéressant de faire une escale pour consulter l'article de Mr Boots, blogeuse Afroféministe.

Au-delà de cette couleur de peau ébène, c'est surtout cette vulnérabilité d'esclave qui exciterait encore les jeunes Parisiens, adeptes des stéréotypes. En effet, la black reste la femme à qui l'on peut tout faire, encrassable puisque orpheline de toute protection et de toute légitimité.

Ce phénomène est parfois décrit comme de la misogynoire et semble avoir longtemps été entretenu par l'ensemble du monde au moment de la traite des esclaves.

C'est dit :

"l'escort black est à la soumission sexuelle ce que l'électromagnetisme est à l'univers : une constante."

En effet, hormis la rousse à l'époque de la chasse aux sorcières, l'ebony fut pendant longtemps la dernière marche avant le monde animal pour l'humanité éveillée :

homme blanc > femme blanche > homme noir > femme noir > ?

Bref, l'escort black serait un aspirateur à dominants frustrés, adjectif correspondant relativement bien à une population parisienne, composée majoritairement de jeunes cadres dynamiques vacillants entre la recherche d'ascension sociale et le burn-out généralisé. Première hypothèse sociologique.

Une autre étude, menée par Yann Le Bihan, semblerait plutôt penchée vers le fait que les call girls blacks puiseraient leur succès dans la facilité d'accès et le peu de remords que l'on aurait à verbaliser des demandes perverses à une black. Son étude semble même démontrée qu'une femme black est considérée comme travailleuse le jour et offerte sexuellement le soir, efficace et disponible. Elles attireraient donc davantage les hommes issus de classes populaires. Une forme de wonderwoman low-cost... (voir article de l'étude).

La "sauvage", l'excitante confusion entre l'ebony et le safari

Un autre ressort du succès de l'accompagnatrice black est du fait qu'elle vienne de l'Afrique, ce grand continent mystérieux qui nous rappelle les rugissements du lion sur les mélodies primitives de bombolong et de balafon. Nue, entrant en trance sur les cris de ses compatriotes endiablés, elle devient cette chaire consciente et vulnérable, et par là même, désirable.

Elle est cette panthère qui a conquis les rois d'Afrique, cette lionne du harem qui accepte la polygamie sans rugir, cette femme diablement féminine et bienveillante. On lui prête ainsi des dons d'élasticité et d'endurance supérieure à la moyenne. Souple, endurante, véloce, le tout sur un fond de lubricité manifeste, l'escort black à tout de cette panthère noire qui fond sur sa proie une fois libérée de ses chaînes.

"La femme Africaine tu la baises pas, c'est elle qui te baise", Roger, intervenant extérieur.

L'escort girl noire a donc tout intérêt à exploiter cet misogynoirisme, dans un monde si dénudé de principes moraux mais fortement balisé économiquement.

Le phénomène "Fatou"

Ce que j'appelle le phénomène "Fatou" est le fait de voir des nouvelles générations de femmes Françaises d'origine Africaine adopter le mode de vie occidentale en gardant leurs charmes originels : extensions colorées à la Beyoncé, legging ultra-moulant pour laisser deviner leurs atouts callipyges (les fameuses "fesses de black").

Malgré leurs atouts intellectuels et leur volonté de plaire, elles sont victimes d'un côté des hommes Africains qui leur reprochent leurs errements culturels, les traitant de "putes". De l'autre côté, elles sont désirées par les hommes occidentaux qui leur reprochent malgré tout leurs penchants un peu trop assumés pour les voiles colorées et les robes traditionnelles. une situation intenable que les escortes blacks parviennent difficilement à dépasser.

Sa supériorité intrasèque

Aussi, on peut émettre l'hypothèse que l'ebony connaisse ce succès car elle serait la meilleure. Des formes étourdissantes et un fessier de compétition, une approche moins superficielle des choses, un caractère moins capricieux et moins hautain qu'une femme Française classique, un exotisme incomparable impulsé par des rites animistes mystérieux.

Les différentes accompagnatrices noires

Malgré la précision de l'expression, il est important de désigner les différents types d'escort girl black :

  • La black métisse : la métisse est principalement issue des caraïbes et est considéré comme une escort girl black si elle se convertit à l'escorting Parisien. Sa peau est "café au lait" et elle semble moins subir les stéréotypes développés dans les paragraphes précédents. En France, la femme métisse est ainsi associée à une forme de créolisation (voir annonce escort girl Dom Tom) que l'on retrouve aux Antilles mais aussi à la Réunion.
  • La "noire" définit la femme issue d'Afrique Subsaharienne, directement concerné par le racisme contre les "négresses" de l'époque esclavagiste. C'est cette femme et l'ensemble de son ethnie qui a dû se battre pour sa reconnaissance humaine par les grands hommes comme Nelson Mandela ou Martin Luther king. L'escort girl black "d'entité absolue" viendrait donc d'Afrique.
  • L'Ebony désigne cette même masseuse érotique black qui vit en Occident, le terme est d'abord utilisé dans l'industrie du porno avant de se généraliser aux rencontres de charmes.

Il faut noter que certains termes englobent ces catégories ce qui complexifie une quelconque catégorisation objective. Par exemple, on parle d'escort girls "basanées" (teinte s'étendant du dorée au brun).

L'accompagnatrice de charme de couleur a donc de nombreux atouts pour plaire dans le monde tumultueux du libertinage parisien. Il lui faut pour cela prendre du recul sur les désirs mal analysés des ses contemporains pour en tirer le meilleur parti. Alors, elle deviendra cette femme complètement libre.


Femme nue, femme obscure

Vêtue de ta couleur qui est vie, de ta forme qui est beauté

J'ai grandi à ton ombre; la douceur de tes mains bandait mes yeux

Et voilà qu'au coeur de l'été et de midi.

Je te découvre, Terre promise, du haut d'un col calciné

Et ta beauté me foudroie en plein coeur, comme l'éclair d'un aigle

Léopold Sédar Senghor, Femme noire. Recueil : "Chants d'ombre".