Club pour échangiste, assemblée partouzarde, association dévergondée, à Paris..

Le club ! Un lieu où l'on échange des idées ? Serait-ce un endroit où l'on parle philosophie, physique des fluides ou peut être des dernières recettes de cuisine à la mode.

Triolisme et mélangisme

Le triolisme (plan à 3) serait à la mode sous nos latitudes européennes, faites l'amour et pas la tambouille ou un truc dans le genre. C'est que la cuisine est un art, un art mineur qui procure un plaisir majeur...

Si vous en doutiez, rendez-vous dans le club libertin le plus proche de votre arrondissement de Paris en Ile de France.

A ce sujet, vous trouverez sur le site ParisCapitale.com, un article très intéressant sur les nouveaux rendez-vous de l'échangisme et du voyeurisme à Paris. C'est sûr, on y pratique le triolisme et toutes les transpositions ostentatoires possibles (Le gang bang ou quand une seule personne se retrouve au coeur de l'action, partouze, échangisme) que seul un cerveau humain peut imaginer en ces temps de frustration libidineuse.

L'imagination serait le seul vrai moteur de tout libertin qui se respecte au-dessus de la ceinture. Ils vous diront qu'en dessous il ne devrait pas y avoir grand chose. Surtout dans ce genre de lieu ou la décadence est peut être le fil conducteur plus ou moins intello des acteurs qui se donnent à ce genre de pratiques très prisées des amoureux de rencontre sexe ou de parties coquines en vase clos.

Le "Vase clos", joli nom pour un club dans le centre de Paris. Toujours est-il qu'ils sont presque légion ces derniers temps sur le net. Dorénavant on échange virtuellement ! C'est tellement plus simple et pratique si l'on en juge les publications qui foisonnent sur les réseaux sociaux.

Les blogs persos aux auteurs libertins et libertines ne sont pas en reste. Ils sont tous habités par la même idée récurrente : se mélanger !

La psychologie de l'adultère

Nous allons aujourd’hui tenter de dessiner les contours de la psychologie de l’adultère. Bien évidemment, si ce sujet est en vogue actuellement, c’est car il s’accompagne d’une libéralisation des mœurs qui permet son développement depuis la fin du vingtième siècle. A chaque époque ses modes ! Avant c’était la polyandrie, puis la relation unique...

Aujourd’hui, c'est l’adultère et les couples éphémères. Il ne reste donc plus qu'à attendre l’avènement des robots au physique parfait.

L’éducation a également sa part de responsabilité, du moins nous pouvons raisonnablement le soupçonner sans être stigmatisé comme un réactionnaire. En effet, depuis les générations d’après-guerre (les fameux "baby-boomers"), nous entendons fréquemment dire qu’il est interdit d’interdire, au nom d’un progressisme de conviction libertaire. Ainsi, il apparaît une jeunesse qui pense avoir le droit à tout, bercée par la culture de la société de consommation. L’insatisfaction est grandissante et prépondérante, l’herbe est plus verte ailleurs et surtout elle est moralement plus accessible. Pourquoi s’en priver même si cela peut provoquer des situations d’errances sentimentales à n’en plus finir...

L’adultère peut avoir plusieurs causes, conséquences ou même fonctions. Nous allons, par exemple, distinguer la situation d'une personne qui va déraper dans une soirée arrosée et celle du méchant directeur des ressources humaines d'un grand groupe automobile qui mène une double vie depuis maintenant une bonne douzaine d’années. Dans un style plus actuel, l’explosion des sites de rencontre sur internet fait loi. Nous pouvons ainsi y rencontrer des sites dédiés aux rencontres extra-conjugales.

Nombreux sont les couples qui vacillent à un endroit de leur trajectoire. De surcroît, les nouvelles possibilités d’aller voir ailleurs, ou de ne plus être forcé de rester ensemble sous la pression sociale et théologique, encouragent ce fléau. Les familles monoparentales se multiplient, les couples libertins tout autant. L’être humain du 21ème siècle cherche tant bien que mal à s’adapter à une société latitudinaire tout en gardant un cap de vie et un bonheur individuel. L’église vacille, les amateurs de candaulisme nagent dans le bonheur.

L'évolution vers le libertinage et risques associés

Au départ, c’est l’amour et ses sécrétions de molécules d’attachement qui nous font voir la vie en rose (n’hésitez pas à aller consulter l'article sur le cocktail explosif que procure l’association de l’endorphine avec l’ocytocine). Puis débute le moment où tout s’essouffle, du moins chimiquement. Les plus forts relancent la machine en ayant anticipé ces difficultés et rentrent dans une phase d’amour éternel où ils s’apprivoisent pour le restant de leurs jours. D’autres se quittent ou sont dans le déni d’une réalité sentimentale peu épanouissante. C’est à ce moment-là que l’adultère peut faire évoluer le ménage. Finalement, le libertinage ou l'Accompagnement ou équipage libertin sur Paris représente donc une alternative convenable pour ne pas fuir ses engagements.

Dans une fuite en avant, on trompe son partenaire pour faire la faute et le pousser à nous quitter. Qu’est-ce qui fait le plus mal ? Se faire tromper ou se faire larguer ?

Il semble que la tromperie percute moins l’ego que l’abandon, tout simplement car elle ne s’attaque pas directement à la personnalité de la personne dupée. Comment Trouver Une Escort Paris Libertine ?