Paris la nuit ou by night...

Paris la nuit, Paris by night : ville de fête aux nuits d'ivresse bien chaude.

Paris la nuit, c’est aussi la ville de la fête, à l’avant-garde d’un combat humaniste et tolérant. Commencez votre soirée aux nocturnes de Vincennes pour parier sur les meilleurs chevaux du monde ou profitez des nocturnes culturelles comme la visite de Rungis et sa gigantesque plate-forme alimentaire. Il vous est aussi permis de visiter certains musées parisiens réputés qui vous proposeront cette option d'accueil de nuit.

Paris et ses quartiers chauds

Ensuite, toujours la nuit, vous pourrez vous délecter des quartiers « chauds » de la ville comme Pigalle, ses escort girls et son célèbre Moulin Rouge, véritable coqueluche de cartes postales où vous passerez un moment des plus agréables, pour ne pas dire érotique, charnel, langoureux : c'est Paris la nuit !
Si vous vous demandez comment trouver une Escort Paris libertine ? Vous venez d'en avoir une possible réponse parmi tant d'autres dans la ville de l'amour.

Avec un budget plus modeste vous pourrez vous rendre la nuit à Paris dans les cabarets environnants comme le Paradis Latin, le Lido ou encore « Chez Michou », star du "Paris by night" et du show-business avec qui il est toujours très sympathique de siroter un cocktail ou même une succulente coupe de champagne. Car "Michou", aussi connu à Paris comme "Blue Michou", ne manquera pas de vous avouer toute son affection et son penchant pour le champagne qui, selon ses dires, lui permet de garder son sempiternel air de jouvence parisien !

Plus tard dans la nuit parisienne, quand les quarantenaires iront rincer madame avant d’aller au lit, les noctambules du monde entier auront
à disposition la capitale et ville de Paris animée et éclairée par les majestueux monuments toujours plus éclatants dans les heures sombres et offrant une atmosphère chic pour des nuits parisiennes enjouées, justifiant au passage sa réputation de « ville lumière ».

Paris ne dort jamais

Sachez qu'il est également tout à fait justifiable de se laisser tenter par l'un de ses innombrables concerts de nuit, que ce soit au stade de France ou dans des salles parisiennes toutes aussi prestigieuses les unes que les autres : Bercy, le Bataclan, la Cigale, le Zénith et évidemment l’Olympia où toutes les stars du 20ème siècle se sont produites comme Bécaud, Piaf, Tati, Ferré et le plus Français des Belges, Jacques Brel.

Plus tard dans la nuit, vous fréquenterez les caves à vin, les cafés dansants, les différents clubs libertins ou encore bars à cocktails que compte le 15ème arrondissement ou le quartier du Marais, haut lieu de la fête parisienne où vous savourerez un mojito ou un gin fizz, le nouveau cocktail low cost apprécié de la jeunesse francilienne. Puis viendra le moment de conclure votre nuit à Paris en allant en discothèque pour se parer des plumes du paon, que ce soit au Queen Club ou au Duplex à proximité du triangle d’or pour la haute bourgeoisie du 8ème et du 16ème arrondissement de Paris.

Pour la petite bourgeoisie éclairée, il existe des lieux comme le Redlight qui vous propose des soirées animées par les meilleurs Disc jockeys du monde. Il n'est donc pas vraiment étonnant que David Guetta, Bob Sinclar, Martin Solveig, Laurent Garnier ou Kavinsky soient considérés comme le nec plus ultra du rythme électro dans le monde entier sachant qu'ils ont éclos dans la capitale française.

Enfin, pour les plus téméraires qui auront encore des fourmis dans les jambes après s’être enivrés de son et de cocktails, il leur restera les « afters » proposés généralement sur les péniches de bord de seine et où il est appréciable de regarder l’écume inconsciente de la jeunesse parisienne bougeant comme un seul homme sur les meilleurs sets électro du moment. A cette heure-là, Jacques Dutronc n’est d'ailleurs plus dans le coup et la génération soixante-huitarde vous regardera avec dédain comme Socrate le faisait avec ses cadets. Ce qui vous permettra de faire éclore les dernières gouttes de transpiration conséquentes à l’ivresse de transgression.

"Paris by night", il faut le vivre et le finir en beauté ! Pour cela, il ne vous reste plus qu’à trouver la pharmacie la plus proche de chez vous avant d’aller dormir. Vous comprenez donc maintenant pourquoi les français sont les plus gros consommateurs de paracétamol au monde ne serait-ce qu'au vu des fêtes parisiennes. Car dans la fête, le Parisien garde toujours la tête haute, il a son histoire et il se doit de la défendre, jusqu’au bout du bout de la nuit à Paris ! Fluctuat nec mergitur !