Le strip-tease, effeuillage, enterrement de vie de garçon

Nombreux sont les escort girls pratiquant le strip-tease, que nous pouvons aussi interpréter par "effeuillage". Une première expérience peut très bien se dérouler lors de l'enterrement d'une vie de garçon, encore faut-il apprécier la mouvance que peuvent offrir les courbes sensuelles d'une femme au déhanché envoûtant.. Le spectacle peut ainsi commencer, mais après onze minutes de représentation...

Golden boys, escort girls, bonne partie des mortels… Nombreux sont les adeptes et pratiquants du strip-tease que l’on peut traduire par "effeuillage", terme plus tamisé. Pour ce type d’animation, il faut être au minimum deux personnes et se composer d’un voyeur et d’un exhibitionniste, à chacun ses envies..ou névroses ! En botanique, l’effeuillage consiste à supprimer les feuilles pour ne pas faire de l’ombre aux fruits afin de favoriser leur maturation, on remerciera donc l’Académie française pour avoir trouvé un mot si pertinent et reflétant si bien cette activité.

Les escortes strip-teaseuses

Une première rencontre avec une escort girl Parisienne peut très bien se faire par hasard, comme par exemple durant un enterrement de vie de garçon. Après avoir fait la tournée des bars locaux, vous pourriez vous retrouver avec vos amis dans une salle spécialement louée pour l’occasion avant que la surprise ne se présente. Il est généralement d’un bon ton d’offrir ce type de service à ce moment-là d'une vie, sorte de "cigarette du condamné au plaisir des yeux" ou il vous serait offert une dernière émotion sexuée avant le grand saut dans le vide, sans parachute. Vos camarades pourraient ne pas trop avoir les "moyens" et c'est sûrement ce qui impacterait sur la qualité de la strip-teaseuse, qui pourrait tout de même et malgré tout dépasser vos espérances érotico-charnelles... 

La lumière s’était éteinte pour laisser place à un éclairage plus diaphane avant que la tigresse ne rentre en scène, éructant de sensualité. Ses jambes étaient fines et laissaient circuler un filet d’air à la base de son sexe, ce qui indiquait une bonne forme physique et permettait une bonne ventilation de ses principales zones érogènes. Ses hanches étaient sveltes et ses seins omnipotents...

Le strip-tease allait donc commencer..


C'était chaud, rapide et la technicienne effeuilleuse était très entreprenante et prenait pour cible les parties génitales de son voyeur avec la paume de sa main droite qu’elle contractait par petits à-coups ! Alors que le voyeur craignait de ne pas être en érection et de passer auprès de ses amis pour un malingre de la verge, il s'est vite rendu compte qu'il pouvait être victime de la mécanique inverse, c'est-à-dire d'une éjaculation précoce et incontrôlée. Le spectacle continuait au travers d'une véritable torture sociale avec une déesse qui revêtait le rôle du bourreau. La jeune fille se parut alors d’un voile de princesse, surmonté d’un diadème, ce qui allait flouer la vision peu esthétique de son visage et ainsi permettre au mateur de tenir encore à flot. Mais finalement, ce qu'il craignait était à deux doigts d'arriver. La "vicieuse" sentait le voyeur en pleine érection, ce qui ne manquait pas de l'aiguillonner pour essayer de tout faire pour l’humilier, ici, devant quarante collègues qui pensaient le connaître par cœur... Il bougeait, remuait et usait de tous les stratagèmes afin d’éviter le pire mais ça, elle le savait et le contrait à rebrousse-poil ! Après onze minutes de cette interminable représentation, il éjaculait dans son pantalon. Honteux, ses camarades étaient hilares. 

La strip-teaseuse encaissait auprès du témoin et quittait la salle sans même lui dire au revoir ! Que d'émotions...