Escort boy Paris

Escort boy Paris, sont de plus en plus nombreux à se publier sur la capitale !

Comme les escort girls, les escort boys ont tout à fait le droit de se publier sur le site LOveSita. Puisque comme le serait une accompagnatrice de charme, les escorts boys sont complètement responsables de leurs publications sur le site d'annonces libertines LOveSita.

Dixit les conditions contractuelles du portail pour adulte LOveSita. Chacun devrait les consulter avant de faire une rencontre coquine. Les utilisateurs annonceurs tout comme les utilisateurs visiteurs.

Le succès du boy escorting à Paris

L'expression "Escort boy paris" serait-elle aussi populaire que l'expression "escort girl paris" ?
Pas vraiment, la requête "escort boy paris" est bien moins utilisée de ce côté ci du channel.

Les gentlemen escortboys étaient très courus auparavant dans les milieux de la british jet-set.
Aujourd'hui ils sont devenus très populaires dans toutes les classes de la société contemporaine britanique.

Bon nombre de ces dames, notamment à Londres, ont tout le loisir de faire appel à un gentleman escort boy. 
Les milieux gay seraient très consomateur de services d'accompagnement masculin.

Il semblerait que sur Paris, faire appel aux services d'un escortboy, ce ne soit pas encore entré dans les mœurs.
 
Ou alors, le terme "escort boy" ne serait pas l'expression utilisée quand on cherche une compagnie masculine.

Les codes du libertinage, s'ils ne sont pas impénétrables, évoluent selon les sociétés européennes.

Quoiqu'il en soit, vous pourriez faire une recherche avec l'expression "escort boy Paris" depuis le moteur de recherche LOveSita.

Vous verrez bien, chers Libertines visiteuses et libertins visiteurs, si le site d'annonces coquines LOveSita contient des publications 
dont les auteurs seraient des escortboys.

  • Vous pourriez aussi taper dans le champ de recherche par mots-clés l'expression "accompagnateur"...
  • Gigolo ? Certainement pas.
  • Lire cet article de l'express..

Tout comme les call-girls, les gigolos loueraient leurs charmes et leur corps contre une rémunération en monnaie sonnante et trébuchante.