Applications de rencontres amoureuses éphémères..

Beaucoup d’applications de rencontres ont vu le jour il y a maintenant quelques années, ces "outils" étant principalement tournés vers l'image.. N’est-ce pas là une évolution résultante d'une philosophie progressiste et libertaire ?

En ce début de 21ème siècle, l'outil internet prend une place centrale dans la vie de bon nombre d'êtres humains. Il en est de même dans le domaine des rencontres amoureuses. C'est ainsi que beaucoup d’applications de rencontres ont vu le jour depuis quelques années. Fini les bals musettes, les rencontres durant les mariages et autres guinguettes... Désormais, la majorité des flirts se fait sur ces applications modernes. Seulement voilà, ces outils étant principalement tournés vers l’image, c'est essentiellement un nombre exponentiel de rencontres sans lendemain qu’ils provoquent. Cela n'est peut-être pas si mal mais le coït n’est généralement pas non plus une fin suffisante en soi. Toutefois et puisqu'il faut de tout pour faire un monde, il y a aussi des personnes aux envies bien définies qui aiment à visiter directement un site d'annonces pour adultes coquins avertis... Contrairement donc aux agences matrimoniales, qui font un vrai travail humain sur les atomes crochus entre les individus, ces supports de rencontres peuvent ainsi représenter aux yeux de certains hommes et de certaines femmes une nouvelle apologie de l’image et du paraître. A chacun sa vision du monde et des choses qui le façonne... Elle est finalement assez loin l’époque du vieux garçon inscrit sur les premiers sites de rencontre hors de prix ou sur les agences matrimoniales "corrompues". À l’époque, la seule résultante est de passer pour un homme en détresse, isolé, délaissé et prêt à tout pour se débarrasser de ce statut. Désormais, une grande frange de la population, de tout âge, jeune loup, vieux singe, cougar ou midinettes, se pressent pour être présent sur ces applications de rendez-vous plus ou moins hasardeux.

Totalement démocratisées, quelles vont être les évolutions de ces applications dans les années à venir ? Vont-elles disparaître ? Au profit de quoi, de qui ?

Ces applications sont tellement diffusées qu'il est souvent question de rencontrer sur ces sites une montagne de personnes croisées dans la vie de tous les jours. Bien entendu, cela provoque des comportements de méfiance de part et d’autre. Les femmes ont tendance à avoir un peu honte de s’exhiber sur ce genre de site et prétextent ainsi d'y chercher de nouvelles connaissances. Quant aux hommes, ils sont fréquemment en totale "perdition" et cliquent de fait dans tous les sens, espérant certainement qu'une femme seule cherche homme en quête de rencontre. Bien sûr, il existe aussi un discours bien rodé sur le manque de romantisme de ce type de dispositif. Sous prétexte que ces rencontres ne se fassent pas "naturellement", une fraction de la population, plutôt conservatrice, tire à boulets rouges sur ces applications de mise en relation éphémère.

Dans un monde de plus en plus rapide, de plus en plus consommateur, de moins en moins tourné vers la famille et vers les siens, que penser ? N’est-ce pas là une évolution résultante de toute une philosophie progressiste et libertaire ? Il est tout de même possible de se "rassurer", la majorité des rencontres se faisant encore durant les soirées, quand tout le monde est plus ou moins pompette et qu’il faut bien prétexter un coup de foudre pour se reproduire.

L’effort épistolaire que nécessite une relation qui a des chances de réussite sur les sites de rencontre, du moins en terme de durée, ne semble toujours pas prêt à être fourni. C’est, peut-être et une fois de plus, le règne de l’immédiateté qui va freiner un processus cahotant ? Certains hommes sauront très certainement trouver une autre voie, une autre idée enrichissante. Pour l'être humain, pour le meilleur et pour le pire.