Andromaque une position du Kamasutra

La position d'Andromaque permet une pénétration aussi bien anale que vaginale. Elle offre diverses et multiples sensations de plaisir.

Durant l’Antiquité, le poète Martial aborde dans l'une de ses œuvres une scène d'amour entre Hector et son épouse, Andromaque, "celle qui combat les hommes". C’est de là qu'est parvenu le nom de cette position qui aime à laisser le "contrôle" à la femme lors d'un ébat sexuel (ou bien évidemment à l'homme s'il est question d'homosexualité). En effet, la femme ou l'homme chevauche son partenaire et maîtrise le rythme, l'intensité ainsi que l’inclinaison de la pénétration. L'être humain n'est-il pas mieux servi que par soi-même?

Cette position sexuelle tend qui plus est à devenir rapidement très excitante voire enivrante sachant que 53% des hommes aiment à être dominés par leur conjointe au lit, contre plus de 60% des femmes. Statistiques à consulter de plus près avec un sexe friend par exemple.. La position d’Andromaque permet une pénétration aussi bien anale que vaginale, pouvant ainsi offrir diverses et multiples sensations de plaisir lors de la pénétration. De plus, sachant que l'homme a les mains libres, il peut se servir de ses doigts et d'une foule d’accessoires pour compléter la préhension. Certains hommes, plus joueurs, acceptent de se laisser enfiler des menottes et/ou un bandeau sur les yeux pour exacerber leurs sens physiologiques. "Cherche femme libertine épicurienne sur LOveSita" pourrait être une intéressante suite de mots-clés pour tout esprit libertin à la recherche de ces nouvelles sensations...

Il existe également plusieurs variantes de la position d'Andromaque, comme par exemple celle où la femme peut se retourner pour faire la balançoire, position dite de "l’Arétin" ou du "banquier italien". À ces termes français qui désignent cette variante de position du chevauchement, il peut être ajouté une expression utilisée par les anglo-saxons: "reverse cowgirl". Terme à ne pas confondre avec call girl au passage, la nuance phonétique étant bien entendu bien plus présente que la nuance épistolaire. Aussi, dans la même mouvance que la position du missionnaire, la position d’Andromaque est consommée par les jeunes couples du fait du caractère simpliste de celle-ci. De plus, comme déjà mentionné ci-dessus, elle peut s'avérer être une bonne introduction à la découverte de l’autre en raison de la liberté de mouvements des membres supérieurs des deux partenaires. Bien évidemment, et s'il est souhaité un rapport sexuel plus "hard", il est tout à fait possible de pratiquer d'autres positions sexuelles, positions présentes au coeur du Kamasutra par exemple. Mais il n'est point question de les aborder au sein de cet article. Cependant, pour donner un simple "aperçu" choisi au hasard et bien qu'il ne soit pas présent dans le Kamasutra, il peut être pratiqué l’irrumation, pratique sexuelle proche de la gorge profonde qui consiste pour l'homme à réaliser lui-même, et plus précisément à l'aide de son pénis, les va-et-vient dans la bouche de son partenaire sexuel. Cette pratique est d'ailleurs très appréciée des personnes qui aiment le côté "cru" d'un ébat sexuel, dans le sens où elle peut amener le partenaire passif jusqu'à la nausée voire jusqu'au vomissement...

En résumé et afin de revenir au sujet de cet article et donc à la position d’Andromaque, il semble judicieux de rappeler que cette dernière reste avant tout une position de partage où la femme tient tout de même "les rênes", l'homme restant ainsi dépendant des désirs de sa ou de son partenaire. En ce sens, cette position sexuelle est donc "la" position qui peut permettre à l'homme un total laisser aller puisqu'il est amené à pouvoir lâcher prise, contrairement à bon nombre de positions où ce dernier est celui qui détermine bien souvent le rythme ainsi que l'intensité lors du rapport sexuel.

Pour conclure, ou mieux dit pour la petite histoire, Andromaque eut, durant son existence, trois époux. Cela dénote tout de même une certaine propension à plaire à ses prétendants et l’efficacité de la pratique dont elle porte le nom.