Wrestling

Wrestling ou lutte érotique

Wrestling ou lutte érotique

Le wrestling est une forme de lutte érotique permettant de redistribuer les cartes de la domination.

Il permet à l'un des deux partenaires de se retrouver dans une position supérieure qui peut s'avérer humiliante. Dans les pratiques sexuelles, le wrestling est pratiqué entre un homme chétif et une femme musclée afin de brouiller les frontières de genre.

Maîtresse Lilith pratique le Wrestling

La femme vient alors prendre le dessus dans un domaine dans lequel elle n'est pas censée le faire, c'est-à-dire la force physique. Il est cependant difficile de conclure si l'homme, jouissant de ces fantasmes de soumission, contracte une forme d'homosexualité. Ce qui est probable, c'est qu'il conteste certaines frontières trop rigides de genre.

C'est une lutte physique car elle se réfère au pancras ou à la lutte gréco-romaine, c'est-à-dire des techniques de combat où les corps sont très souvent les uns contre les autres. C'est également un domaine sportif dans lequel il est possible de se retrouver dans des positions suggestives. C'est certainement pour cela que le MMA féminin et les spectacles de lutte dans la boue connaissent un tel succès. 

Il semblerait qu'il soit possible de rencontrer des maitresses dominatrices qui pratiquent ce type de sport érotique. L'idée est de se mesurer à une puissante et belle force féminine afin d'être immobilisé, dominé, capturé voire soumis. Ces pratiques sont généralement proches du sadomasochisme et nécessitent l'instauration d'un contrat BDSM et d'un code de sortie. En effet, la plupart du temps les luttes érotiques ressemblent souvent à des suites d'étranglements qui réclament de l'attention.

La maîtresse dominante va donc séquestrer son mâle soumis, que ce soit sur un tatami, dans un lit ou encore dans un donjon BDSM. L'homme soumis ou la lesbienne agenouillée vont alors ressentir la synergie masochiste de la douleur physique associée au sentiment de honte et d'humiliation. Dans le cadre d'un jeu de rôles érotique, la domina peut prendre la forme d'une policière ou d'une militaire. L'uniforme donne une sensation de réalité de la condition jouissive pour les adeptes de la lutte stimulante. La frontière avec la réalité devient poreuse, le sujet se divise, s'ébranle, l'orgasme est global.

Enfin, le wrestling permet de se retrouver dans certaines positions érotiquement suggestives. Il est ainsi possible d'insérer des doigts dans l'anus du soumis pendant qu'on lui fait un étouffement. La plupart des masochistes adeptes de la joute licencieuse aiment associer douleur physique, sensation d'être maîtrisé et stimulation des zones érogènes.

Plusieurs variantes peuvent se décomposer selon les désirs de chacun. Par exemple, certains adeptes du wrestling voluptueux préfèrent les accompagnatrices dominatrices black, cela afin de s'en servir comme exutoire de leur propre culpabilité à se sentir colon.

En matière de psychanalyse, il semble que les personnes adeptes de du combat érotique masochiste aient un profil particulier. En effet, il semblerait que ces personnes aient reçu beaucoup d'amour durant leur enfance voire une relation fusionnelle avec leur mère, associée à un certain isolement.

Toujours est-il que ce type de perversion fascine, qu'elle soit considérée comme déviance ou comme norme, comme plaisir ou comme péché. Souvent valorisées au nom de l'indéterminisme sexuel par de nombreux philosophes, ces sexualités brutales cachent souvent une finesse incomprise. 


Info
Arrondissements - Périphérie
01er arrondissement
Quartiers
Rencontre
Reçoit
Téléphone
BDSM pour les NULS !