Call girls parisiennes ou "Pretty Women"?

Les escort-girls auraient une très bonne réputation dans le monde de l'accompagnement de charme...

Pour cause, ces jeunes femmes sont communément très belles, savent se tenir dans la haute société et parlent généralement plusieurs langues, notamment l'anglais. Ces bombes sexuelles sont des vraies "pretty women" provocantes qui savent s'habiller et ayant une très bonne instruction. Leurs présences est un authentique luxe dont beaucoup de personnes aimeraient se parer. Il s'agit là de véritables faire-valoir classes et cultivées pour des hommes riches qui veulent sortir accompagnés. Les escortes baseraient leurs rapports humains sur des échanges verbaux et cérébraux avant toute chose contrairement à ce que diraient certaines légendes urbaines malveillantes. Dans le jargon de l'accompagnement de charme VIP, cela s'appelle le "social time", c'est-à-dire le temps social. À la fois confidente, petite copine du moment et parfois même psychanalyste de l'intime. Il est vrai qu'il est difficile de se confier à une personne du genre opposé si ce n'est pas son épouse sans être suspecté de vouloir empiéter sur l'existence d'autrui. Cependant, il ne serait pas si simple de pouvoir trouver une escorte parisienne acceptant d'accompagner une personne car elles seraient également très exigeantes. La plupart refuseraient de répondre aux numéros masqués et voudraient un contact téléphonique sous forme d'entretien pour voir si l'homme qu'elles vont accompagner correspond à leurs critères de recherche. Il ne serait pas rare de rencontrer des escort-girls refusant d'accéder à certaines demandes si elles estiment que ce n'est pas nécessaire. Ainsi, il serait malencontreux de solliciter une escorte avec l'idée centrale de savoir comment lui défoncer son cul le plus rapidement possible.

Une escorte serait plutôt une personne s'adressant à des hommes esseulés ayant besoin de tendresse ou d'un réceptacle à leurs confidences intimes. Les escortes parlent de leurs passe-temps comme des relations affectives à durée déterminée. Dans le cas où un rapport sexuel a lieu, il s'agit d'une décision libre qui repose davantage sur un épanouissement personnel que sur une nymphomanie symptomatique. La majorité des libertines ne sont pas des escortes, malheureusement selon les amateurs d'escort. Généralement, une escorte serait sollicitée pour renouveler la magie et l'excitation de la première fois, des premières sorties et des meilleures taquineries coquines. En effet, certains hommes aimeraient revivre le scénario d'une relation amoureuse qui débuterait par un jeu de séduction et d'apprivoisement. L'importance est de découvrir l'escort-girl, d'apprendre à la connaître. Parfois il est possible de la séduire au terme d'un week-end end en "amoureux" à Venise, à Paris ou dans une autre ville romantique. A ce propos, l'escort-girl aime se sentir désirée et n'hésite pas à adopter des postures aguichantes ce qui fait grimper progressivement l'excitation durant le temps d'accompagnement. Malgré tout, avec autant de classe et de sophistication, il est difficile de comprendre les personnes qui traitent encore les escortes de "salopes" ou de "chiennes". Dans les grandes villes de France comme à Paris ou à Lyon, il est désormais courant de rencontrer des hommes d'affaires ou des célébrités se promener au bras d'une accompagnatrice de charme à une réception. Des agences permettraient aux amateurs d'être accompagné par une escorte pour une durée variant entre un week-end et deux semaines.

Autre article : escort Gay la nuit et étudiant le jour